Barcelone ... Une fois de plus ...





    Une journée qui se termine dans les larmes et la douleurs, des victimes innocentes , des meurtriers sans fois ni lois , voilà le tableau ....  Je verrais bien "Guernica"  où l'horreur y était représentée sous toutes ses formes.
Bien que cette peinture soit de 1937, qu'est-ce qui a changé ? Les terroristes ne sont plus les mêmes guerriers ? Les moyens ne sont pas les mêmes ?  Certes, mais les victimes, elles, sont toujours des innocent(e)s, qui se lèvent un beau matin, ignorant que ce jour là, elles ne rentreront pas !

    A chaque fois c'est la même chose, on sait, mais on ne sait pas! Ces assassins, ont des modes d'emploi, des livres qui leur sont procurés , leur expliquant les méthodes, ils sont endoctrinés, au nom de  ...   De je ne sais pas quoi, mais certainement au nom du mal. Ils ont accès à tout , informations, partie noire du net etc. Tout cela leur donne des moyens . Comment est-ce possible de savoir et de ne pas agir ? Il va quand même bien falloir faire quelque chose !!!!!

    Aujourd'hui, une fois de plus , il ne nous reste que les larmes, la désolation, le deuil des familles, la tristesse. J'aimerais savoir quand est ce que les politiques Européens vont prendre des décisions radicales, pour mettre un terme à tout ça . J'aimerais savoir que demain mes petits enfants grandiront dans un monde sain, où la violence restera exceptionnelle, où leur vie ne sera pas en danger permanent. Faut il pour demain, faire de nos petites têtes blondes des guerriers, leur apprendre la violence à notre tour pour qu'ils puissent se défendre ?

   Je ne vois pas le monde comme cela . Je suis plutôt pacifiste. Cela dit avec le temps, je me demande si au final il ne faut pas employer des méthodes plus radicales afin de nous protéger .



Au fond de moi, ce jour sera un jour de tristesse, et de réflexion...



Commentaires

  1. Il n'existe pas de mot, il n'existe pas de raison, seule la folie aveugle, la soif du mal, depuis le temps que l'on tue au nom de dieu, le diable n'ose même plus paraitre, il se retrouve au chômage. Ce qui me chagrine c'est l'attitude semi complice de nos élus qui répugnent à prendre les décisions qui s'imposent pour éradiquer ce mal qui gangrène le monde, espérons que la réaction vienne avant qu'il ne soit trop tard
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie de prendre le temps de déposer vos impressions.

Posts les plus consultés de ce blog